• HANAFUDA

    Date: 2014.08.25 | Catégories: Détails Jeux | Tags:

    LE JEU DES FLEURS VERSION KOÏ KOÏ

    Jeu de cartes traditionnel japonais baptisé « Jeu des fleurs », s’inspirant symboliquement des 4 merveilles de la nature, associées à chaque mois de l’année (fleur, animal légendaire, carte de saison, rubans de vœux…)

    timthumb

    Règle du jeu

    L’Hanafuda peut se jouer à partir de 6 ans, si l’enfant est accompagné d’un adulte pour l’apprentissage du jeu.

    But du jeu

    Comptabiliser le plus grand nombre de points en formant des combinaisons gagnantes de cartes appelées Yaku. Lorsqu’un Yaku est réalisé, le joueur peut choisir de stopper la manche et gagner les points correspondants, ou dire Koï Koï pour poursuivre la manche et tenter de gagner plus de points, au risque de perdre si son adversaire réalise un Yaku avant lui.

    Préparatif

    Mélanger les cartes. Jouer la partie face à face, en 6 ou 12 manches (1 manche pour 1 mois de l’année), dans le sens des aiguilles d’une montre.

    Avant de débuter le jeu, choisir l’Oya (le Parent), le premier donneur du jeu. Pour ce faire, chaque joueur pioche une carte. Le joueur qui a tiré la carte la plus proche du mois de janvier devient l’Oya. En cas d’égalité, retirer une carte.

    La distribution des cartes s’effectue en 2 temps. L’Oya distribue 4 cartes faces cachées à chaque joueur, puis en pose 4, côte à côte, faces visibles au centre de la table. Il renouvelle cette action une fois. Chaque joueur doit avoir 8 cartes en main. Les 8 cartes situées au centre de la table forment leBa (Rivière). La pioche est constituée avec les cartes restantes.

    Avant que chaque joueur ne regarde ses cartes, le joueur adverse peut demander à l’Oya de prendre son jeu sans que ce dernier ne puisse refuser. Les deux joueurs échangent alors leurs cartes.

    Chaque joueur examine ses cartes

    1. Si un joueur possède 4 cartes du même mois Teshi ou 4 paires de cartes Kuttsuki (1 paire correspond à 2 cartes du même mois), il gagne automatiquement la manche et 6 points, sans que celle-ci ne soit jouée. Le joueur devient l’Oya et redistribue les cartes,
    2. Si 4 cartes du même mois Teshi ou 4 paires de cartes Kuttsuki sont dans le Ba, la manche est annulée. L’Oya redistribue les cartes.

    L’Oya débute la manche.
    Pour les manches suivantes, le gagnant devient l’Oya.

    Déroulement

    Chaque joueur doit assembler des combinaisons de cartes, appelées Yaku, plus rapidement que son adversaire. Chaque combinaison rapporte des points au joueur (cf. carte aide de jeu et description).

    Chaque joueur effectue, à tour de rôle, les 2 actions suivantes :

    1 – Capturer une carte du Ba :

    Le joueur sélectionne une carte de sa main pour l’assembler par paire, avec une carte du Bacorrespondante au même mois. Il réalise une capture en superposant sa carte et celle du Ba puis, place les 2 cartes, faces visibles, devant lui, en les classant selon les combinaisons Yaku envisagées. Si aucune carte du Ba ne correspond à un mois qu’il a dans sa main, le joueur choisit l’une de ses cartes et la pose dans le Ba, face visible.

    A tout moment, chaque joueur doit pouvoir avoir connaissance des Yaku en préparation chez son adversaire, afin d’adapter sa stratégie de jeu.

    2 – Piocher une carte :

    Dans tous les cas de figure, après avoir réalisé cette première action, le joueur tire une carte dans la pioche. Si elle correspond à une carte présente dans le Ba, il capture la paire de cartes et la pose devant lui face visible (idem que ci-dessus). Si elle ne correspond à aucune carte, le joueur la pose dans le Ba et c’est au tour de l’autre joueur de jouer.

    Dans les 2 cas :

    Lorsque 2 cartes du même mois sont dans le Ba, le joueur choisit la carte la plus avantageuse à capturer pour tenter de réaliser une combinaison Yaku.

    Lorsque 3 cartes du même mois sont dans le Ba, et qu’un joueur possède ou pioche la 4e carte, il peut capturer les 4 cartes d’un seul coup (on applique la règle Hiki, la règle du mois). Le joueur détenant un Hikin’est pas obligé de le déclarer, sauf si un autre joueur tente de capturer l’une des cartes avec le Gaji (Cf. utilisation du Gaji).

    Les combinaisons Yaku (bonus)

    Chaque carte possède une ou plusieurs pastilles de couleurs différentes (agrémentées chacune d’un symbole) afin d’aider chaque joueur à composer ses Yaku. Il y a 12 Yaku possibles dans le jeu, donc 12 pastilles de couleurs différentes. Chaque Yaku possède un nombre précis de points et de cartes. CertainsYaku donnent également des points additionnels s’ils sont complétés avec des cartes supplémentaires.

    Règles optionnelles

    La Triade

    Si un joueur effectue les Yaku les Trois Tanzaku Bleus et les Trois Tanzaku Rouges, il gagne 3 points supplémentaires.

    La carte Gaji (carte foudre)
    Cette carte est présente dans le mois de novembre.

    1 – Si le Gaji est dans le Ba : un joueur peut la capturer avec une carte du même mois.

    2 – Si le Gaji est dans la main d’un joueur : la carte peut être utilisée comme joker pour capturer n’importe quelle carte du Ba. Dans ce cas, conservez le Gaji jumelé avec la carte capturée, car toutes les cartes du même mois que celle qui a été capturée) restantes dans le Ba à la fin du jeu seront remises au joueur détenteur de cette carte. Le Gaji ne peut pas être utilisé comme joker si une carte du mois de novembre a déjà été jouée par un autre joueur.

    Fin de manche

    La manche se termine lorsqu’un joueur réalise un Yaku (bonus).
    Il décide alors de poursuivre la manche en annonçant Koï Koï ou de l’arrêter en annonçant Game.

    Si le joueur décide de poursuivre la manche et qu’il fait un second Yaku, son score de base sera doublé.

    S’il relance une deuxième fois et fait un troisième Yaku, son score final sera triplé et ainsi de suite.

    Toutefois, si son adversaire remporte un Yaku avant lui, le score du premier joueur est annulé et ce sont les points du second joueur qui sont doublés.

    Lorsqu’un joueur remporte un ou plusieurs Yaku totalisant 7 points ou plus, son score est doublé.

    Lorsqu’un joueur remporte un ou plusieurs Yaku totalisant 7 points ou plus, après que son adversaire ait décidé de poursuivre le jeu (suite à un Yaku), le score est quadruplée.

    Seul le premier des 2 joueurs qui arrête le tour gagne des points.

    Si les joueurs n’ont plus de cartes à jouer et qu’aucun Yaku n’a été fait depuis la dernière relance, la manche s’achève et il y a match nul. Aucun point n’est marqué (les Yaku constitués sont perdus), l’Oya reste le même. Pour que les points soient comptabilisés, il faut obligatoirement finir la manche sur un Yaku.

    Lorsqu’un joueur déclare la manche finie après avoir posé son Yaku, on comptabilise les points. Toutes les combinaisons Yaku peuvent s’additionner entre elles. Le gagnant devient l’Oya, qui redistribue les cartes. Une nouvelle manche commence.

    Fin de partie

    Lorsque toutes les manches sont terminées, le total de chaque joueur est comptabilisé. Le gagnant est celui qui a marqué le plus grand nombre de points.

    img-52317b79d4563

    source : http://www.trictrac.net/jeu-de-societe/hanafuda-version-koi-koi/presentation#boardgame-navigation